Accessibility Help and Information

ligne d'information: 1-877-ADOPT-20

Vous avez
une question?

Vous avez une question? Demandez-nous maintenant.

Comprendre les retards de développement

Developmental DelaysLe développement est un processus que tous les enfants doivent traverser. Ce processus implique l'apprentissage et la maîtrise de compétences appelées « étapes cruciales du développement ». Ces habiletés comprennent notamment s'asseoir, marcher, parler, sauter à la corde et attacher ses lacets de chaussures. En général, l'enfant acquiert ces compétences au cours de périodes prévisibles. En effet, les étapes cruciales se succèdent l'une après l'autre. Ainsi, l'enfant doit perfectionner une habileté avant d'en acquérir une nouvelle. Pour ce faire, il s'appuie sur la dernière étape qu'il a franchie. À titre d'exemple, l'enfant doit d'abord apprendre à ramper et à se lever avant de pouvoir marcher.

Le retard de développement est une pathologie qui correspond à un retard significatif du processus de développement chez l'enfant, d'habitude entre 0 et 8 ans. Sans intervention spéciale, l'aptitude de l'enfant à franchir les étapes normales de son développement et son rendement scolaire s'exposent à un risque. Le développement normal s'inscrit dans certains intervalles. Par conséquent, l'enfant qui évolue à l'extérieur de ces intervalles devra peut‑être recevoir une éducation spécialisée. Essentiellement, dans le cas d'un retard de développement, l'enfant ne franchit pas les étapes cruciales d'un ou de plusieurs domaines clés de son développement au moment prévu. En outre, l'enfant qui accuse un retard dans tous ces domaines présente un retard global de développement, selon l'expression consacrée. Ainsi, cet enfant souffre d'un décalage d'acquisition des compétences relatives aux cinq principaux domaines de développement que voici:

Développement cognitif 

Chez l'enfant, capacité d'apprendre et de résoudre des problèmes. À titre d'exemples, citons un bébé de deux mois qui apprend à explorer à l'aide de ses mains ou de ses yeux, ou un enfant de cinq ans qui apprend à résoudre des problèmes mathématiques simples.

Développement émotionnel et social 

Chez l'enfant, capacité d'interagir avec les autres, y compris l'aptitude à s'aider soi‑même et à se maîtriser. À titre d'exemples, citons un bébé de six semaines qui sourit, un bébé de dix mois qui dit au revoir en agitant la main, ou un enfant de cinq ans qui attend son tour pour participer à des jeux organisés à l'école.

Développement du langage 

Chez l'enfant, capacité de comprendre et d'employer le langage. À titre d'exemples, citons un bébé de douze mois qui prononce ses premiers mots, ou un enfant de cinq ans qui apprend à dire « chevaux » au lieu de « chevals ».

Développement de la motricité fine 

Chez l'enfant, capacité d'utiliser les petits muscles, en particulier ceux des mains et des doigts, afin de ramasser de petits objets, de tenir une cuiller, de tourner les pages d'un livre ou de dessiner à l'aide d'une craie de cire, par exemple.

Développement de la motricité grossière

Chez l'enfant, capacité d'utiliser les grands muscles. À titre d'exemples, citons un bébé de six mois qui apprend à s'asseoir avec un peu d'aide, un bébé de douze mois qui apprend à se lever en se tenant à un meuble afin de rester debout, et un enfant de cinq ans qui apprend à sauter à la corde.

D'habitude, le dépistage des retards de développement s'effectue au cours de la petite enfance, lors d'examens médicaux réguliers. Lorsque les parents ou le médecin d'un enfant remarquent qu'il n'a pas encore franchi certaines étapes cruciales de son développement, il faut procéder à des évaluations médicales et psychologiques approfondies, afin d'évaluer l'étendue du retard et les aspects pouvant soulever des préoccupations.

On ignore les causes du retard de développement, qui varient considérablement d'un enfant à l'autre. Dans la plupart des cas, le retard de développement découle d'une forme d'anomalie neurologique. En outre, il peut être imputable à des affections génétiques ou héréditaires (dont le syndrome de Down) ou à d'autres troubles du développement qui touchent le système nerveux (dont la paralysie cérébrale ou le spina bifida). Une naissance prématurée, des infections ou différentes maladies métaboliques peuvent constituer d'autres causes de retard de développement.

Signes des retards de développement

Chaque enfant se développe à son propre rythme et dans ce domaine, l'intervalle de normalité s'avère passablement large. Toutefois, il est utile que les parents connaissent les signaux d'alerte de retard potentiel du développement chez l'enfant.

La rapidité de franchissement des étapes cruciales du développement varie d'un enfant à l'autre. Plusieurs facteurs peuvent influer sur ce rythme, y compris, mais de façon non limitative, les affections génétiques, les expériences prénatales, les maladies infantiles, le tempérament, les capacités physiques, l'environnement, ainsi que certaines variables sociales et culturelles. Il reste que certaines habiletés ne peuvent s'apprendre que lorsque l'enfant devient prêt physiquement. À titre d'exemple, il faut acquérir une force et un tonus musculaires suffisants, avant de pouvoir se retourner.

Parmi les signes révélant que votre enfant ne franchit pas les étapes cruciales de son développement, mentionnons des retards dans les domaines suivants:

Développement de la motricité

Entre 3 et 4 mois

  • Le bébé est incapable de tendre la main vers des objets, de les saisir ou de les tenir.
  • Il ne peut pas joindre les mains.
  • Le bébé ne parvient à supporter sa tête adéquatement.
  • Il ne porte aucun objet à sa bouche.
  • Le bébé ne pousse pas les jambes vers le bas, lorsqu'on lui place les pieds sur une surface ferme.

Entre 6 et 7 mois

  • Le bébé ne se retourne pas.
  • l présente une raideur ou un très grand relâchement musculaire.
  • Lorsqu'on l'installe en position assise, le bébé renverse la tête.
  • Il se sert d'une seule main ou ne tente pas activement d'atteindre des objets.
  • Le bébé éprouve de la difficulté à porter des objets à sa bouche.
  • Il ne se retourne dans aucune direction.
  • Le bébé ne peut pas s'asseoir sans aide.
  • Lorsqu'on le hisse pour le faire tenir debout, ses jambes ne supportent pas son poids.

À un an

  • Le bébé ne rampe pas.
  • Lorsqu'il rampe, il se traîne sur un seul côté du corps.
  • Le bébé est incapable de se tenir debout, lorsqu'on le soutient.

À 2 ans

  • L'enfant ne marche pas.
  • Il n'acquiert pas la démarche talon-orteils, ou marche sur la pointe des pieds.
  • L'enfant est incapable de pousser des jouets à roulettes.

Développement du langage précoce

Entre 3 et 4 mois

  • Le bébé ne réagit pas aux bruits forts.
  • Il ne babille pas.
  • Le bébé a commencé à babiller, mais il ne tente d'imiter aucun son.

À 7 mois

  • Le bébé ne réagit pas aux sons.
  • À un an
  • Le bébé ne dit aucun mot, comme « maman ».

À 2 ans

  • L'enfant est incapable de prononcer au moins 15 mots.
  • Il n'emploie aucune expression de deux mots sans répétition et ne peut qu'imiter le langage.
  • L'enfant ne recourt pas au langage, sauf pour communiquer un besoin immédiat.
  • Vous devez également surveiller les pertes d'habiletés acquises au préalable.

Développement de la vue

À 3 mois

  • Le bébé ne suit pas des yeux les objets en mouvement.
  • Il ne prend pas conscience de ses mains.
  • Le bébé éprouve de la difficulté à bouger un œil ou les deux yeux dans toutes les directions.
  • Il souffre de strabisme.

À 6 mois

  • L'un des yeux ou les deux yeux du bébé pointent vers l'intérieur ou l'extérieur en permanence.
  • Le bébé souffre constamment de sécheresse ou de larmoiement oculaire, ou ses yeux sont sensibles à la lumière.
  • Il ne suit pas des deux yeux les objets qui se trouvent de près ou de loin.
  • Développement émotionnel et social

À 3 mois

  • Le bébé ne sourit pas.
  • Les nouveaux visages n'attirent pas son attention, ou semblent l'effrayer.

À 7 mois

  • Le bébé refuse de se laisser cajoler.
  • Il ne manifeste aucune affection envers ses parents ni ses tuteurs.
  • La compagnie des autres ne lui procure aucun plaisir.
  • Il est impossible de consoler le bébé la nuit venue.
  • Il ne sourit que lorsqu'on l'incite à le faire.
  • Le bébé ne rit pas et ne pousse aucun cri aigu.
  • Il ne manifeste aucun intérêt pour les jeux, dont celui du « coucou ».

À un an

  • Le bébé n'échange aucun son, aucun sourire, ni aucune expression faciale avec son interlocuteur.
  • Il n'échange aucun geste avec son interlocuteur, comme faire un signe de la main, tendre la main ou pointer du doigt.

Développement cognitif

À un an

  • Le bébé ne cherche pas les objets qu'on a cachés pendant qu'il observait la situation.
  • Il n'exécute aucun geste, comme agiter la main.
  • Le bébé ne pointe pas les objets ni les images du doigt.

À 2 ans

  • L'enfant ignore le fonctionnement des objets courants, comme la brosse à cheveux, le téléphone ou la cuiller.
  • Il est incapable de suivre des consignes simples.
  • L'enfant ne parvient à imiter aucun geste, ni à répéter aucun mot.

Dans tous les domaines du développement, surveillez la perte d'habiletés acquises au préalable.

Souvenez‑vous que les légers retards de développement moteur peuvent s'avérer normaux. Compte tenu de l'intervalle de normalité de ces étapes cruciales, il se peut que votre enfant ne les franchisse pas toutes en même temps que les autres enfants. La plupart des retards de développement ne comportent aucune gravité. Même l'enfant qui présente des retards importants peut grandement s'améliorer grâce à un traitement précoce.

Parfois, l'enfant présente des signes évidents de difficulté. Dans d'autres cas, cependant, ces signes sont si subtils qu'il s'avère impossible de les déceler. Néanmoins, les signes physiques sont plus révélateurs. Une croissance lente, des troubles de coordination et de motricité, des difficultés d'élocution et de raisonnement, ainsi qu'une incapacité de se maintenir au même niveau que les autres enfants, sur les plans physique et scolaire, constituent les signes possibles d'un retard de développement.

Prendre les retards de développement en charge

D'habitude, les parents sont les premiers à remarquer un problème de développement moteur, social et (ou) langagier chez leur enfant. Cette observation suffit à entreprendre une évaluation approfondie. En plus de lui faire passer un examen neurologique, une évaluation du développement et un test d'audition officiel afin de dépister les retards de langage, il faut orienter l'enfant vers un spécialiste de l'intervention auprès de la petite enfance, afin qu'il procède à une analyse et à l'élaboration d'un programme de traitement.

Il est essentiel d'offrir un soutien précoce à l'enfant qui présente un retard de développement, afin d'en assurer la réussite à long terme. Le Centers for Disease Control and Prevention des États‑Unis offre un programme appelé Legacy for Children, qui vient en aide aux familles d'enfants ayant des besoins particuliers. Les programmes d'intervention et le soutien des pairs qu'on propose aux parents favorisent le renforcement de la famille. De plus, ils permettent à l'enfant de suivre un parcours de développement fructueux.

Voici les professionnels qui prendront part à l'évaluation et au traitement de votre enfant: généralistes, membres du personnel infirmier spécialisé en santé infantile, pédiatres, audiologistes, orthophonistes, ergothérapeutes, physiothérapeutes, psychologues, travailleurs sociaux et éducateurs spécialisés.

Voici les types de traitement destinés à chaque sphère de développement:

  • Retards de développement moteur
  • Intensification de l'activité physique à domicile
  • Physiothérapie adaptée aux retards de développement de la motricité globale
  • Physiothérapie ou ergothérapie adaptée aux dysfonctionnements de la motricité fine ou de l'intégration sensorielle
  • Retards de développement du langage
  • Évaluation par un orthophoniste
  • Test d'audition et orthophonie
  • Accroissement de la communication avec l'enfant à la maison (parler, chanter, lire et encourager la répétition)
  • Traitement des infections de l'oreille moyenne
  • Retards du développement de la vue
  • Traitement précoce, qui contribue à corriger plusieurs troubles visuels
  • Lunettes ou verres de contact
  • Lunettes spéciales
  • Chirurgie
  • Pansement oculaire

Retards de développement émotionnel et social

Les troubles envahissants du développement (TED) constituent l'une des causes fréquentes des retards du développement émotionnel et social. Ils occasionnent des problèmes de communication de nature bénigne à grave. Les TED englobent l'autisme, le syndrome d'Asperger, le trouble désintégratif de l'enfance et le syndrome de Rett. En voici les traitements :

  • Traitement précoce
  • Thérapie comportementale et solutionniste
  • Médication, si les thérapies se révèlent inefficaces
  • Thérapie par le jeu
  • Stimulation de l'attachement entre l'enfant et le parent

Retards de développement cognitif

Traitement précoce
Intervention éducative
Mesures à prendre à la maison

Être parent d'un enfant ayant des retards de développement

Lorsqu'on éduque un enfant qui présente des retards de développement, il est utile de le faire évaluer rapidement afin d'en identifier les causes possibles. Si des troubles médicaux constituent la raison de ces retards et qu'ils font l'objet d'un traitement, le fonctionnement de l'enfant s'améliorera de façon considérable. Si les causes sont inconnues ou non traitables, comme dans le cas des troubles génétiques, il faut mettre en œuvre un plan adéquat, afin d'assurer une bonne qualité de vie à votre enfant. Que le retard de votre enfant soit traitable ou non, l'aider à acquérir une saine estime de soi, afin qu'il découvre son plein potentiel, devrait constituer une priorité lors de la planification de son avenir.

L'enfant placé en famille d'accueil risque davantage de souffrir de troubles du développement et du comportement que les autres enfants de la population en général. Des anomalies génétiques, une exposition à des virus et (ou) à des drogues et à l'alcool durant la grossesse, la pauvreté, la maltraitance et la négligence comptent parmi les facteurs de risque liés à ces troubles.

Néanmoins, même si les enfants placés en famille d'accueil risquent davantage de souffrir de troubles du développement et du comportement, certains d'entre eux ne rencontrent aucune difficulté de cet ordre. En outre, ils franchissent toutes les étapes cruciales de leur développement au moment prévu. D'autres enfants n'éprouvent que de légères difficultés qui s'atténuent dès qu'on les place dans un environnement bienveillant et favorable à leur développement.

Il n'est pas toujours possible de trouver la cause du retard de développement chez un enfant, ni d'obtenir des renseignements exhaustifs sur un enfant placé en famille d'accueil. À titre d'exemple, il peut s'avérer difficile d'éclaircir les détails sur la consommation excessive de drogues et (ou) d'alcool d'une mère biologique durant sa grossesse. Dans le même ordre d'idées, l'information sur les antécédents familiaux de l'enfant, dont les maladies génétiques, peut être absente de son dossier, en particulier si le père biologique est inconnu. Sans ces renseignements, prédire le parcours de développement d'un enfant devient plus complexe.

Lorsque des parents adoptifs éventuels s'intéressent à un enfant en particulier, il importe qu'ils recueillent le plus d'information possible auprès de l'agence d'adoption. Parfois, cette démarche exige un véritable travail de détective. En effet, vous devez rencontrer des représentants des autorités locales et des conseillers médicaux qui connaissent l'enfant, afin d'améliorer votre compréhension de sa situation et des aspects qui influenceront son développement. Ainsi, vous prendrez votre décision en toute connaissance de cause. De plus, vous pourrez déterminer dans quelle mesure vous êtes prêt à vivre avec cet enfant et à l'accepter tel qu'il est.

Gardez toujours en mémoire que l'enfant présentant un retard de développement peut s'épanouir et développer son plein potentiel grâce à l'aide de professionnels de la santé, dont les orthophonistes et les physiothérapeutes, à l'éducation spécialisée en milieu scolaire, de même qu'au soutien actif et aux encouragements positifs de sa famille et de ses parents adoptifs.

Liens ou ressources utiles sur les retards de développement

Comprehensive Psychological Assessment Centre (en anglais seulement) http://comprehensivepsychology.com.au/child_assessment_testing_development_delay.htm

How kids develop (en anglais seulement) - http://www.howkidsdevelop.com/fcCommon.html

Babycenter (en anglais seulement) - http://www.babycenter.com/0_your-adopted-childs-speech-and-language-development_1374228.bc#articlesection2

Bemyparent  (en anglais seulement)- http://www.bemyparent.org.uk/features/what-is-developmental-delay,344,AR.html

Collage Thérapie pédiatrique http://www.collagetherapies.ca/fr/retard-global-de-developpement

Gouvernement de Terre‑Neuve (en anglais seulement) http://www.ed.gov.nl.ca/edu/k12/studentsupportservices/developmental.html

healthychildren.org: http://www.healthychildren.org/English/ages-stages/Pages/default.aspx

Références de contenu (en anglais seulement)

Réseau de santé de l'Université du Michigan - http://www.med.umich.edu/yourchild/topics/devdel.htm

Keep kids healthy - http://www.keepkidshealthy.com/welcome/conditions/developmentaldelays.html

WebMd - http://www.webmd.com/parenting/baby/recognizing-developmental-delays-birth-age-2

Live Strong - http://www.livestrong.com/article/270976-developmental-delay-in-children/#ixzz2ARw5YQwv